Interview du président de InterviewApp

Temps estimé pour la lecture de cet article : 23 min

image-accueil-blog-julien-hellio-6

L’interview sur la vraie vie des entrepreneurs Tourangeaux 


– Actual’in TOURS –

Interview de Julien Dargaisse, co-fondateur et président de l’application InterviewApp.


Bonjour et bienvenue dans Actual’in TOURS, une interview que vous pouvez consulter à tout moment sur mon blog. Le but ? Vous présenter un entrepreneur, un chef d’entreprise, un président… avec son ou ses projets ancrés dans la vie Tourangelle.

La deuxième personne à participer à Actual’in Tours est Julien Dargaisse. Il est président et co-fondateur d’InterviewApp, il nous présente son application dont le but est : le recrutement par vidéos automatisées.

 Bonne lecture ! 🙂

juliendargaisse_200 (Julien Dargaisse)

– Bonjour Julien. Je vais te laisser te présenter :

– Je m’appelle Julien Dargaisse. J’ai 30 ans et suis co-fondateur et CEO d’InterviewApp, startup RH qui aide aujourd’hui plus de 1 000 organisations à optimiser la performance de leurs processus de recrutement, mobilité interne et coaching des équipes commerciales grâce à notre technologie d’entretien vidéo différé.

Après avoir effectué un double diplôme « Bachelor in European Business & Management » à l’ESCEM Tours-Poitiers et « International Negociation » à l’Université du Tec de Monterrey au Mexique, j’ai co-fondé InterviewApp à la fin de mes études avec 3 autres entrepreneurs.

« L’entretien vidéo différé permet aux candidats d’humaniser leur candidature »

– Parle-nous d’InterviewApp

– InterviewApp permet d’inviter des personnes à répondre à des questions de façon spontanée, en temps limité, à l’aide de leur webcam ou de leur smartphone sans que ta présence soit requise. InterviewApp est utilisé par des entreprises pour construire et entraîner des équipes modernes.

Le recruteur invite ses candidats à répondre, n’importe où et n’importe quand ils le souhaitent, aux questions qu’il a préparées pour eux. L’intérêt de cet exercice est qu’il permet d’assurer la spontanéité des réponses des candidats, les questions n’étant pas connues à l’avance par ces derniers. Afin de reproduire en différé les conditions d’un entretien réel, le recruteur définit préalablement un temps limité pour lire les questions et un temps limité pour y répondre. Les candidats n’ont qu’une seule prise pour répondre à chaque question.

Utilisé dans les phases amont d’un processus de recrutement, l’entretien vidéo différé permet aux candidats d’humaniser leur candidature. Pour les entreprises, c’est un moyen efficace d’accéder plus tôt aux soft skills (capacités) de leurs candidats. Recevoir des candidatures enrichies leur permet de pré-sélectionner plus rapidement et de manière plus éclairées les candidats qu’ils souhaitent rencontrer en personne. L’entretien vidéo différé assure la cohérence et l’objectivité de la pré-sélection des candidats puisque tous sont soumis aux mêmes questions, dans les mêmes conditions et qu’un même entretien peut être évalué de manière collaborative par plusieurs personnes. Un excellent moyen d’éviter de possibles biais cognitifs qui pourraient intervenir dès le 1er entretien téléphonique de pré-sélection et de gagner un temps précieux qui supprime les contraintes logistiques.

InterviewApp est également utilisé pour faciliter la mobilité interne dans les grandes organisations nationales et internationales. Un récent partenariat avec le célèbre éditeur Sopra HR va permettre de démocratiser cet usage dans les plus grandes entreprises européennes.

Les directeurs commerciaux utilisent également InterviewApp pour former leurs équipes commerciales à interagir efficacement avec la clientèle, à perfectionner leurs argumentaires de vente ou encore à répondre spontanément aux objections. Les vidéos enregistrées peuvent également servir à alimenter une base de connaissance de l’entreprise permettant d’intégrer plus rapidement les nouvelles recrues et de contribuer à la montée en compétence collective des collaborateurs.

Fin 2015, nous avons lancé InterviewApp Simulator.  Il s’agit d’une nouvelle fonctionnalité qui permet à nos clients de créer des simulateurs d’entretien vidéo afin d’aider des étudiants ou des potentiels candidats à préparer leurs futurs entretiens d’embauche, que ce soit en vidéo, par téléphone ou en face à face.

« Passer un premier entretien en ligne de façon entièrement automatisée »

Comment est venue l’idée d’InterviewApp ?

L’idée m’est venue d’un besoin personnel. Mon entrée sur le marché de l’emploi se rapprochant, j’ai commencé ma prospection pour un poste en France depuis le Mexique où j’effectuais mon dernier semestre d’études. Cette recherche d’emploi à distance m’a fait prendre conscience de la difficulté d’échanger avec des recruteurs ne se trouvant pas dans une immédiate proximité géographique. Par ailleurs, tout comme des milliers d’étudiants bientôt diplômés d’école de commerce, je me rendais bien compte que ce n’était pas mon CV, quelque peu léger en expériences professionnelles comparé à celui d’un actif sur le marché du travail, qui allait me permettre de faire la différence mais bien ma personnalité et ma motivation. D’où l’idée d’InterviewApp, à savoir une plateforme permettant de passer un premier entretien en ligne de façon entièrement automatisée. L’objectif de l’outil était déjà double à l’époque : permettre de résoudre toutes les problématiques logistiques liées à un entretien à distance (synchronisation des agendas pour trouver un créneau qui convienne au recruteur comme au candidat, soucis techniques liés à l’utilisation de Skype, connexion Internet défaillante qui interrompt l’échange, etc.) tout en valorisant le savoir-être, le savoir-communiquer ou encore la maîtrise d’une langue étrangère. Le processus ne devant pour autant pas faire perdre de temps au recruteur ni nécessiter de compétences particulières en audio-visuel chez le candidat. En creusant l’idée, je me suis aperçu que
ça permettait aussi aux recruteurs de gagner énormément de temps pour pré-qualifier les candidats. 

Cette idée, tu l’as peaufinée pendant ta scolarité ?

Oui, j’y pensais déjà lors de mes recherches de stage. Dubitatif quant à l’efficacité de l’envoi de centaines de CV plutôt minces à des recruteurs assaillis de candidatures, je me disais qu’il serait sûrement plus intéressant de valoriser qui j’étais vraiment, mes aptitudes relationnelles ainsi que mes motivations. Et j’avais l’intuition que la vidéo allait m’y aider…

Les débuts, étaient-ils difficiles ? Quels ont été les freins ?  

Pas simple de lancer une application en B2B adressée à des clients que je connaissais finalement pas du tout à l’époque. Cela m’a pris du temps de bien comprendre le fonctionnement du marché, ses attentes et les réels besoins de mes clients finaux.

« 6 ans après, évidemment ça n’a plus rien à voir ! »

As-tu été confronté à de nombreuses modifications dues à cela ?

Oui bien évidemment. Quand tu lances un produit en 2010 et que tu regardes ce qu’il est devenu 6 ans après, évidemment ça n’a plus rien à voir ! Même si la mission de l’entreprise reste la même, à savoir permettre aux organisations de mener leurs entretiens à distance le plus simplement possible, la solution quant à elle a fait bien du chemin depuis. Le business model lui-même a également grandement évolué pour s’adapter à la réalité du marché.

Explique-nous le développement d’InterviewApp ? Tu as commencé tout seul ?

Je suis à l’origine de l’idée. Mon premier réflexe d’étudiant d’école de commerce a été de trouver de l’argent pour développer le service en passant par une agence digitale. Ça a été un échec… Parce que je n’avais la main ni sur le développement de la solution technique, pourtant coeur pour mon business, ni sur le timing. Passer par un prestataire pour un projet aussi long, avec un cahier des charges volumineux et surtout amené à évoluer… Ce n’était vraisemblablement pas le bon choix puisqu’à l’opposé de l’agilité requise par le projet.

« Nous nous sommes associés à plusieurs acteurs d’envergure nationale et internationale »

De quoi as-tu eu le plus besoin pendant ton développement ?

Je dirais tout d’abord d’échanger avec des potentiels clients afin de bien comprendre le marché. Également des rencontres avec les personnes qui ont rejoint l’équipe. Car on ne peut pas développer un produit comme celui-là seul. Sans Jérôme, Marie et Armel, InterviewApp n’existerait pas. Maintenant que la mécanique est bien en place, les partenariats jouent aussi un rôle très importants. Nous nous sommes associés à plusieurs acteurs d’envergure nationale et internationale pour développer notre activité commerciale.  Être bien positionné sur une niche et nouer des partenariats avec des entreprises qui ont la même cible que toi mais vendent un service complémentaire permet d’avancer beaucoup plus vite !

« J’ai investi 200 000 euros au tout début du projet à un moment où certains achètent une maison… »

Quel a été le plus gros risque que tu aies pris pour InterviewApp ?

Le plus gros risque a été financier, j’ai investi 200 000 euros au tout début du projet à un moment où certains achètent une maison… Mais je croyais dur comme fer dans mon projet. J’ai donc joué mon va-tout. Le succès n’a pas été au rendez-vous tout de suite mais j’ai tout de même choisi de persévérer ce qui, je crois, est la plus grande qualité dont un entrepreneur peut être doté.

Ce choix de continuer a donc été efficace ?

Oui, j’ai bien fait de continuer ! Comme je viens de le dire, quand on crée une entreprise, il faut être persévérant sans pour autant être trop obstiné. En effet, il faut savoir quand pivoter ou s’arrêter. C’est ce qui nous a poussé, à un moment donné, à faire le choix de mettre à la poubelle le tout premier site Internet et de repartir à zéro, sur de bonnes bases, en tirant les leçons des feedbacks reçus du marché.

« De véritables montagnes russes ! C’est l’ascenseur émotionnel en permanence »

L’idée d’arrêter a t-elle traversé ton esprit ?

La décision de fermer la toute première version de la plateforme a été très difficile à prendre. Mais le succès de la plateforme suivante que nous avons construite nous prouve qu’on a eu raison de le faire.

6 ans passés à développer une start-up vous font passer par de véritables montagnes russes ! C’est l’ascenseur émotionnel en permanence : les hauts sont très hauts et les bas sont très bas. Sans avoir jamais la certitude que les décisions que l’on prend auront l’effet escompté. L’avenir nous a donné raison mais on aurait pu se tromper !

« La beauté d’un service comme le nôtre est que la plupart des nouveaux usages sont suggérés par nos utilisateurs »

Comment vois-tu InterviewApp dans les années à venir ?

Ce qui nous guide au quotidien chez InterviewApp, c’est de développer tout le potentiel de notre solution au travers de nouveaux usages. J’en ai cités plusieurs (recrutement, formation, mobilité interne, formation à l’insertion professionnelle) mais de nombreuses autres pistes sont encore à explorer. La beauté d’un service comme le nôtre est que la plupart des nouveaux usages sont suggérés par nos utilisateurs eux-mêmes ! Nous ferons en sorte de nous adapter efficacement et rapidement à leurs besoins, tout en essayant de les surprendre.

Par ailleurs, InterviewApp a aujourd’hui une position de leader sur le marché français avec le plus grand nombre d’entreprises inscrites. Maintenant, l’objectif est de nous développer à l’international ! D’ailleurs, on vient de rentrer du Web Summit à Lisbonne où nous avons rencontré de nombreux prospects du monde entier.

« Avoir les pieds sur terre la tête dans les nuages ! »

Parlons un peu de l’image très travaillée d’InterviewApp. J’ai vu que vous aviez une mascotte ? Tu peux nous en parler ?  

suri-logo-interviewapp
Voici Suri 🙂

Elle provient du besoin mais surtout de l’envie de personnifier l’entreprise afin de créer du lien avec nos utilisateurs, qu’ils soient interviewers ou interviewés.

Et cela s’est concrétisé par la création de Suri, notre mascotte ! Elle a même un compte Twitter ! (lien en bas de l’article) Suri est un suricate. Pourquoi ce choix ? Parce que c’est un animal qui, bien que petit, a la capacité de se hisser sur ses pattes arrières pour se grandir. Il incarne bien notre posture : Avoir les pieds sur terre la tête dans les nuages !

 – Vous avez également un blog ?

Oui. Notre blog est très actif et nous partageons son contenu sur les différents réseaux sociaux. Les articles sont également diffusés via notre newsletter qui est largement partagée puisque plus de 50 000 emails partent tous les mois vers les boîtes email de nos abonnés, clients et prospects.

Combien de temps avez-vous mis pour que cette communication soit optimisée ? Pour créer votre communauté ?

Cela va faire 6 ans que l’on travaille le sujet, ce qui nous a permis de développer une expertise sur les usages de notre technologie par les RH. Concernant la stratégie de communication d’InterviewApp plus spécifiquement, elle a été complètement revue il y a environ 2 ans. Cette stratégie, très axée marketing digital, s’est concentrée sur la constitution de communautés sur Twitter et Linkedin, du fait de notre positionnement B2B avec également une présence sur Facebook qui est moins travaillée actuellement.

Pour ce qui est d’Instagram, nous venons de nous y mettre. Nous comptons davantage utiliser ce canal pour notre marque employeur, pour montrer Interviewapp de l’intérieur, dans une logique de marketing de recrutement comme sur Facebook.

Et te concernant as-tu des projets personnels ?

Oui, bien-sûr ! Je suis extrêmement investi dans la communauté numérique locale, pour la vie du territoire, notamment avec PALO ALTOURS dont je suis le co-fondateur et le président. Réunissant plus de 100 membres, PALO ALTOURS est une startup associative qui fédère les acteurs de l’innovation et du numérique en Touraine. Cela se fait au travers d’une intense animation événementielle puisque nous organisons plus de 150 événements par an sur les thématiques d’innovation, de numérique et d’entrepreneuriat. Parmi nos événements phares : le Startup Weekend Tours, les Coding Goûters ou encore les meetups e-santé. Autant de manifestations qui nous permettent de réunir et de connecter environ 7 000 personnes chaque année. C’est une de mes grandes occupations personnelles !

Veux-tu rajouter quelque chose ?

Merci d’avoir lu cet article jusqu’au bout ! Si vous devez faire passer un entretien cette année, je vous invite à le faire avec InterviewApp !

Voici quelques liens vous permettant de retrouver InterviewApp, Julien Dargaisse et Suri partout ! 🙂
InterviewApp
– Website français : https://itwapp.io/fr
– Blog français : http://blog.itwapp.io/fr
– Clients français : http://about.itwapp.io/fr/clients
Twitter
– InterviewApp : https://twitter.com/itwapp
– Julien Dargaisse : https://twitter.com/juliendargaisse
Linkedin

 

Directeur de l'agence Bras Droit des Dirigeants à Tours, 1er réseau français de direction commerciale externalisée.